Des artistes au service de la ville

De nombreuses créations ont été imaginées par les designers et commandées par les mairies afin de dissuader les sans domicile fixe de s’installer sur le mobilier urbain ou devant des lieux fréquentés tels que les magasins et restaurants.

Violemment critiquées sur les réseaux sociaux, ces pratiques parfois extrêmes ont été pointés du doigts dans beaucoup de tweets et d’articles, déclanchant une révolte virale par des centaines d’internautes. 

À Londres, les habitants ont été horrifiés de découvrir des «piques anti SDF». Des pétitions ont circulés pour dénoncer ces installations. C’est dans un but contestataire qu’un collectif anglais de jeunes artistes particulièrement hostiles à ces pratiques ont eu l’idée d’installer des matelas sur ces bouts de fer, afin de redonner à la ville un air plus hospitalier. 

Les deux artistes et architectes Gordan Savicic et Selena Savic ont monté le concours "Unpleasant Design" qui récompense des projets innovants destinés à rendre la ville moins hostile. Parmi les vainqueurs, le projet SI8DO a comme ambition d’installer des plaques métalliques aux mobilier existant afin que les gens puissent s’asseoir et se reposer.